©TIInga

En ces temps de doute et d’inquiétude, où les citoyens attendent que les scientifiques sortent de leurs tours d’ivoire et déposent les armes dans leurs guerres d’égo, « THÈSE ET ANTITHÈSE » livre une réflexion décapante et néanmoins humoristique sur le divorce entre la société et la science.

Cette pièce en 7 actes est directement inspirée du vécu de l’auteure, Marie-Georges Fayn qui l’a écrite juste après l’obtention de son doctorat le 26 novembre 2019. Clin d’œil du calendrier, la pièce se joue quasiment un an après, au Laurette théâtre les 22 et 29 novembre 2020.

La scène est tour à tour occupée par des inventeurs à succès et des thésards rêveurs qui se passionnent pour la quête perpétuelle de vérité, fondée sur le doute et… l’humilité. Enthousiastes, ils portent en eux le secret espoir de changer le monde et de voir leur génie enfin reconnu ! S’invitent aussi des consommateurs déboussolés, devenus les jouets d’une science toute puissante, à la merci de sombres spéculations.


J’ai lu avec plaisir le texte de votre pièce. C’est drôle et cela pose toutes les questions.
Cédric Villani, Mathématicien, lauréat de la médaille Fields (2010), Député de la 5ème circonscription de l’Essonne (91)

« Inventeurs mal compris, thésards rêveurs, directeurs de thèses paranoïaques, utilisateurs de la technologie dépassés par les événements… x
Avec un humour parfois acide, Marie- Georges Fayn nous décrit un monde où la recherche académique, en principe au service de l’humain, devient une marchandise comme une autre, obéissant aux lois du marché, s’éloignant inexorablement de sa noble mission et causant des dégâts collatéraux. »

Rachid Yazami, Electro-chimiste, inventeur de l’anode graphite des batteries lithium-ion, Lauréat du prix Draper (2014)

Deux visions de la recherche s’affrontent dans cette fresque scientifiquement et sociologique-ment jubilatoire !

A qui s’adresse ce spectacle ?
  1. A celles et ceux qui suivent l’actualité et constatent qu’il est prudent / urgent de ne pas laisser la science aux seuls scientifiques ou au marché,
  2. Aux lycéen-nes attiré-es par les carrières scientifiques, étudiant-es, doctorant-es, post doctorant-es, à leurs proches, aux enseignants et aux doyens,
  3. A toutes les personnes subjuguées par la course sans fin du progrès et aux sceptiques qui finalement n’ont pas tout à fait tort !
Pour en savoir plus sur le spectacle des 22 et 29 novembre 2020
Les visuels
Affiche ©TIInga
Cover facebook ©TIInga
©TIInga