Les ventes directes se déroulent une fois tous les deux mois souvent dans les salles des fêtes mises à disposition par les communes. ©captation facebook le cabas
image_pdfimage_print
Share Button

Sortir de la consommation traditionnelle en grande surface, miser sur les produits de qualité, préférer les circuits courts et la traçabilité, promouvoir une agriculture respectueuse de l’environnement, faire connaître les producteurs de la Brenne (36) et leur trouver de nouveaux débouchés… Tels sont les principes qui ont inspiré les fondateurs du Cabas, un collectif de citoyens, consommateurs et producteurs de la Brenne et de ses alentours qui ont misé sur l’approvisionnement local de denrées agricoles de qualité, proposées au même prix qu’à la ferme. Des valeurs pour les uns, un code professionnel pour les autres et pour tous deux une philosophie de vie. Ces partenaires ont su instaurer une autre relation marchande fondée sur la confiance, les liens affectifs et de proximité. Ils ont conçu un modèle de distribution alternatif qui a inspiré d’autres initiatives locales. Un bel exemple d’empowerment collectif ! Explications…

” L’association a été créée en 2007, alors qu’il n’existait pas de boutique bio” se souvient François Mignet, président du Cabas. “A cette époque, l’association recrutait sur un périmètre plus vaste que la Brenne, terre d’élevage de bovins, de caprins et d’ovins, où les maraîchers restaient une denrée rare. Pour compléter l’offre très riche de viandes et de fromages par des fruits et légumes variés, nous avons un peu mordu sur la Vienne. C’est moins le cas aujourd’hui, car progressivement des maraîchers sont venus s’installer sur le Parc et bonne nouvelle, s’installent encore !“.

Chaque marché de producteurs est une occasion de resserrer les liens entre producteurs et consommateurs

Le Cabas : trait d’union entre consommateurs et producteurs locaux Plus d’une trentaine d’agriculteurs, respectueux de l’environnement, de la santé et du bien-être animal (cf charte de l’agriculture paysanne) présentent leurs articles et confectionnent des paniers avantageux rassemblant une sélection de produits frais. Le consommateur s’inscrit, passe sa commande et règle en ligne. Pour son premier achat, il doit acquitter une adhésion à l’association d’un montant de 5€ à l’année. Le Cabas n’assurant pas de livraison, l’adhérent ira retirer ses produits sur les marchés de producteurs organisés une fois tous les deux mois. Ces rencontres ont lieu sur l’une des communes environnantes du Blanc qui mettent une salle à disposition de l’association. La réception de la livraison est l’occasion de se retrouver et de resserrer les liens entre producteurs et “consom’acteurs”.

Aujourd’hui, d’autres formules de distribution ont le vent en poupe. Le Cabas attire toujours les producteurs mais le volume des ventes baisse régulièrement ces dernières années, ce qui ne signifie pas pour autant que les consommateurs boudent les produits. Seulement en 10 ans, les circuits d’approvisionnement se sont diversifiés. En plus des marchés locaux, de la maison du fromage à Pouligny St Pierre (2011) qui connaît un beau succès, d’autres formules se sont développées. Pour les petits volumes, la vente à la ferme et « Gaya », (2010) le magasin bio du Blanc (36) attirent une clientèle toujours plus nombreuse. Pour les grosses quantités, un autre site a été créé « cagette et fourchette » (2016). (voir ci-dessous)

Le Cabas une initiative inspirante

Le Cabas a prospéré jusqu’à l’ouverture du magasin Bio « Gaya » désormais transformée en une société coopérative d’Intérêt Collectif, membre du réseau des SCOP. L’épicerie s’est inspirée des points forts de l’association : gouvernance participative qui réunit producteurs, salariés et clients dont certains siègent aussi au Cabas et qui adhèrent au projet économique commun « développer, promouvoir et favoriser la proposition des produits bio sur le territoire du Blanc » et sélection rigoureuse des denrées. A la différence, du Cabas, Gaya ne s’appuie pas sur le « tout bénévole ». L’épicerie est dirigée par deux responsables, Véronique et Camille qui s’engagent à mettre en avant les producteurs associés, à travailler davantage en circuits courts, et à réduire l’empreinte écologique en proposant plus de produits en vrac.

L’association « Cagette et fourchette », lancée en 2016 sur le Parc Régional de la Brenne et le pays castelroussin prend le relais de la vente en ligne pour la restauration collective qu’il s’agisse des cantines scolaires ou d’entreprise. La formule de représentation mixte acheteur producteur a été reprise. Ainsi « Cagette et fourchette » a élu à sa tête le proviseur du collège des Ménigouttes du Blanc, un donneur d’ordres de premier plan. Cependant, pandémie oblige, la fermeture des restaurants a amené l’association à s’ouvrir aux particuliers ce qui la positionne sur le même terrain que le Cabas.

Le Cabas aujourd’hui et demain

En créant un seul point d’entrée pour toucher les fermiers de Brenne et en facilitant les commandes de denrées de qualité via internet, sans prendre de commission, le Cabas a rempli une mission économique, pédagogique et de valorisation du territoire. 

Economique, par une vente à des prix attractifs et un retrait centralisé.
Pédagogique auprès de producteurs en les incitant les producteurs à travailler ensemble, à présenter leur offre en ligne. Auprès des consommateurs, le Cabas joue un rôle éducatif d’éveil à la richesse des produits locaux issus de l’agriculture responsable. Avant, ils ne mesuraient peut-être pas leur chance d’avoir ces produits de qualité aussi près de chez eux. Son modèle d’approvisionnement basé sur le relationnel et le juste prix a convaincu un réseau de clients fidèles et de producteurs réunis autour un inventaire de produits.     
Levier pour l’économie locale, le Cabas assure des débouchés réguliers aux exploitations agricoles locales.

Cependant, les habitudes de consommation et d’approvisionnement évoluent et le Cabas devra lui aussi évoluer ou continuer à renaître dans d’autres structures coopératives. Pour l’heure, il soutient le projet de création du un tiers lieu blancois « Carte blanche » qui deviendra peut-être une nouvelle antenne de livraison… L’aventure se poursuit ! 

Décryptage

En supprimant les intermédiaires et en créant une nouvelle chaîne de distribution bénévole, le Cabas a augmenté l’autonomie d’une communauté de citoyens sensibles aux valeurs d’une agriculture raisonnée ; une illustration des capacités collaboratives d’un groupe qui partage les mêmes valeurs et dont les membres deviennent partenaires d’un projet d’intérêt général – cf la définition de l’empowerment collaboratif citoyen*.

Maîtrise de l’achat
Au Cabas, les consommateurs et les producteurs sont engagés dans la création d’une plateforme de commande de denrées saines et dans l’organisation de leur livraison. Cette démarche collégiale responsabilise. Au Cabas, l’utilisateur final, le consommateur joue un rôle central, présent d’un bout à l’autre de la chaine, il siège à la gouvernance de l’association. Il entretient une relation équilibrée avec les producteurs transformant le rapport client fournisseur en un partenariat gagnant-gagnant.

A titre individuel et collectif, le fait de créer une alternative à la grande consommation a renforcé leur confiance dans leurs capacités à transformer le marché. Cette initiative les rend plus conscients de leur force et aussi de leur interdépendance et des enjeux d’une agriculture locale responsable. Les deux parties en tirent bénéfice : visibilité et nouveaux débouchés pour les agriculteurs, proximité, convivialité de la distribution et prix maîtrisés pour les consommateurs.

Les membres ont appris à construire ensemble une offre complète, à produire des informations sur leurs activités, les producteurs en présentant leurs fermes et leurs produits, les consommateurs en mettant en avant les temps forts et divertissant des rendez-vous de l’association.
Producteurs et consommateurs se sont familiarisés avec les potentialités du web. Les consommateurs disposent en permanence d’un catalogue de prix et ont tout le temps pour comparer les offres et sélectionner leurs achats.

Les producteurs bénéficient d’une page dédiée que certains complètent avec leur propre site web. L’idée étant de fournir un plus grand nombre d’informations et de visuels à leurs clients et d’augmenter les opportunités de contacts.

Le Cabas a contribué à développer un marché qui n’était ni structuré ni formalisé. Il a participé à la valorisation des modes de production à la ferme et d’une manière générale à la reconnaissance de la richesse du patrimoine paysan de la Brenne.

En conclusion, l’auto-organisation des consommateurs et producteurs autour d’un commun, l’accès facilité à l’agriculture responsable, montre qu’il est possible  
1- de se passer d’intermédiaire,            
2- de consommer de manière moins individualiste, plus éthique, plus qualitative, plus communautaire
.

Limite de l’initiative

Le recours au Cabas est conditionné à une connexion internet et à une maîtrise de la commande en ligne. Deux critères qui excluent d’office une partie de la population brennouse qui habite dans les zones d’ombre ou qui ne maîtrise pas les arcanes du net. Une situation qui de fait, engendre une inégalité et limite la portée de la transformation initiée par le Cabas.

___________________________

*L’empowerment collaboratif d’une communauté de citoyens désigne un niveau structuré de partage de connaissances, de compétences, d’accès et de maîtrise des ressources. Les membres du groupe s’engagent dans la mise en place de mesures correctrices ou d’actions coordonnées, au service de l’intérêt général ; ces solutions pragmatiques peuvent être produites en interne ou dans le cadre de partenariats extérieurs.

Fiche de présentation

« Le Cabas »
Grande cause défendue :   Sur le territoire du Parc Naturel Régional de la Brenne et ses alentours, ce collectif de consommateurs et de producteurs locaux défend une consommation responsable, de produits de qualité, fabriqués selon des processus contrôlables et respectueux de l’environnement.
Date de création : 2007
Adresse : http://www.leCabas.org/ et https://www.facebook.com/Le-Cabas-2328516213849686/
Personne à contacter : le.Cabas@orange.fr
Particularité : a mis en place une plateforme de commande de produits locaux en ligne et un système de livraison bimestriel. Les prix affichés sont les mêmes qu’à la ferme. La plateforme ne prend pas de commissions
Les missions
– valoriser des circuits courts entre lieu de production et de consommation ;
– privilégier les systèmes de production agricole portant attention à la qualité des produits, à l’autonomie de décision de l’agriculteur, à l’impact environnemental, au bien-être des animaux ;
– rapprocher, faire se rencontrer Producteurs et Consommateurs.
Nombre d’adhérents : 205
Nombre de bénévoles consommateurs membres du CA :   7
Nombre de bénévoles producteurs membres du CA : 
5
Nombre de producteurs inscrits : 34

En postant un commentaire sur www.selfpower-community, vous acceptez les règles de l’espace réaction et reconnaissez à www.selfpower-community la capacité de ne pas publier certaines contributions sans avoir à motiver cette décision.

prendre connaissance des règles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *